Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu au Pérou

Cuzco (3400 m), la ville Inca

A l’arrivée à Cusco, l’évidence saute aux yeux, le coup de cœur est immédiat : le cadre est exceptionnel, et surtout la ville est belle. Nous aimons instantanément et regrettons que notre programme serré ne nous permette pas d’en profiter pleinement.

Perou ville de Cuzco

Il faut prendre le temps de se promener dans ses ruelles pavées entre murs incas et belles demeures coloniales, ses places tranquilles et ses très nombreuses églises… son cadre magnifique de montagnes, avec une lumière et un air frais particuliers dus à l’altitude… ses rues à circulation restreinte et klaxon interdit…

Cuzco au Pérou

2 jours dans la Vallée Sacrée

Sur la route : monts andins déserts aux quelques sommets glacés, immenses collines travaillées en parcelles de terre rouge, tendre vert ou jaune d’après moisson. Partout des gens travaillent, récoltent, sèment, labourent à l’araire… Nombreux enfants en uniformes se rendant à l’école, mais aussi nombreux bambins gardant bovidés, ânes, cochons, en bordure de route… Petits villages de briques et d’adobe. Luminosité magique.

Ollantaytambo est un village typique dominé par sa...forteresse inca. A 9h, nous sommes parmi les premiers, et presque seuls sur le site. Extra ! Escaliers d’Incas, ruines de temple, de thermes, de forteresse avec son chemin de ronde,… Stupéfaction devant ces blocs énormes montés et assemblés sur cet éperon rocheux.

Un détour sur un site magnifique, éclatant de blancheur et de couleurs. Les Salinas de Maras, merveille naturelle et du labeur humain. Eblouissement imparable. Magie des couleurs sous un soleil de plomb. Conditions d’exploitation terribles pour des familles entières que nous regardons travailler depuis les passerelles ou les sentes serpentant au milieu des salines.

Salinas de Maras au Pérou

Sur les hauts plateaux… un arrêt à Chinchero, petit village typique, magnifique dans sa solitude de milieu d’après-midi, loin des hordes de touristes… Une bien belle pause.

Chinchero au Pérou

Les ruines de Pisac pour une belle balade de 2 heures, au milieu de terrasses concentriques, quartier résidentiel fortifié, tombes dans la roche, ensemble de bassins et fontaines, temples… Le site est tellement éparpillé qu’il faut compter 4 heures pour tout visiter…

Arrêt incontournable en bas à la feria, le marché du village, pour le plaisir des yeux, pour les premiers achats de souvenirs, pour l’ambiance…

Pisac au Perou

Excursion au Machu Picchu

Le train commence en zig-zag pour sortir de la cuvette de Cusco, continue sur les hauts plateaux, avant de s’encaisser dans de petites vallées de rios, jusqu’à…

Aguas Calientes (2000 m), petit village sans âme encaissé le long de son rio, ultra-touristique, cher, dont la seule réelle attraction consiste en ses bains d’eau chaude. Le matin, avant la foule des trekkeurs, c’est agréable, dans une végétation quasi-tropicale.

A 6h le site du Machu Picchu ouvre ses portes et déverse ses premiers clients montés en bus (notre option) ou à pied dans la nuit (les fous ! quel intérêt ?!).

Nous commençons par 2h de visite guidée sur le site, avec le secteur des terrasses et la tour de guet pour apprécier la vue d’ensemble et le lever du soleil, puis le labyrinthe du secteur urbain avec ses ruelles et escaliers, ses maisons plus ou moins restaurées, ses temples et autels divers…

A la porte d’enregistrement du Wayna Picchu (2640 m), nous serons parmi les 400 privilégiés du jour pour une montée et une descente fantastiques ! Sujets au vertige, s’abstenir. 3 heures d’efforts intenses, mais quel voyage !

Le sentier serpente à flanc de coteau, parsemé d’escaliers incas quasi-suspendus dans les airs, la vue d’en haut sur le site est magnifique, l’atmosphère est vaporeuse… « Ô temps, suspends ton vol ! » Ce qui vous parcoure l’échine là-haut et à la descente est assez difficile à décrire…

Machu Picchu au Pérou

Quelle journée magique ! Moi qui étais réticente à aller au Machu Picchu, vu le racket financier organisé autour des touristes, je ne regrette pas d’avoir suivi le mouvement et desserré les cordons de ma bourse. Il y a une telle puissance, une telle magie qui se dégage de ce lieu, on ne peut rester insensible. Et d’en avoir vu moult photos avant de venir n’enlève rien à la beauté époustouflante du site. Oui, nous avons vu d’autres merveilles incas au cours de ce voyage, mais le Machu dépasse tout, au plus près du ciel, là où les conquistadores n’ont pas mis les pieds, où la nature avait un temps repris ses droits…

Allez au Machu Picchu pendant qu’il existe encore ! Puisque ce site est voué à une disparition à court ou moyen terme d’après les spécialistes. Faute à sa surexploitation touristique et aux terrains affaiblis par les séismes réguliers. Un jour ou l’autre il disparaîtra, ou tout au moins sera-t-il fermé au public…

Par Frédérique rédactrice invitée.
Visiter l’espace personnel de Frédérique.

.

A LIRE EGALEMENT
Si vous avez aimé cet article, vous voudrez probablement lire également ces articles similaires du même auteur.













Par Rédacteur invité

Pas de commentaire »

Publiez vous aussi votre commentaire!