Tourisme à Montréal au Québec

Deuxième plus grande ville francophone du monde après Paris, Montréal a de nombreux atouts à offrir au touriste qui voudrait s’y aventurer.

Comme toutes les grandes villes nord américaines, Montréal est une ville de gratte ciels et de grands boulevards. Ces grands bâtiments amassés autour des rues René Levesque, Sainte Catherine et Sherbrooke abritent bureaux et hôtels de toutes sortes, mais ne présentent véritablement que peu d’attrait pour le touriste. La rue Sainte Catherine regorge également de nombreux bars et magasins. Elle est...la vitrine des grandes marques, Y et par conséquent des gens qui aiment bien frimer en montrant à tous leurs avoirs.

Fleuve de Montreal

Le vieux Montréal

Le vieux Montréal est également une place centrale pour les touristes. Situé à côté du vieux port et du fleuve Saint Laurent, le quartier recèle de petits restaurants charmants à la mode, mais souvent bien bondés.

Montreal vieux et vieille ville

Le Vieux Montreal et ses rues

Visiter Montréal de façons alternatives

Pour trouver le Montréal plus « humain » rendez vous sur la Rue Saint Laurent, plus cosmopolite.

Mais la meilleure façon de visiter Montréal reste certainement de découvrir la ville à vélo. Montréal possède l’un des meilleurs réseaux de pistes cyclables au monde. Vous pourrez ainsi visiter Montréal à vélo en toute sécurité sans vous perdre. Un des meilleurs itinéraires consiste à partir du centre ville pour ensuite vous rendre au vieux port puis aux iles Saintes Hélènes au centre du fleuve. La piste longeant le canal Lachine ou le bord du fleuve de Montréal en direction de la ville de Lachine est également superbe.

Saint Laurent Montréal

Festivals à Montréal

L’été Montréal est animée, grâce à ses festivals : entre le festival de Jazz, le festival Juste pour rire ou les Francofolies, vous êtes quasiment certain de vous éclater jusqu’à tard dans les rues de la ville.

Festival de Jazz de Montréal

Montréal en Hiver

L’hiver, la ville perd de son attrait puisque la neige et le froid rendent la visite assez difficile.









Par Serge

9 Ccommentaires »

9 plusieurs jolis commentaires...

  1. lahlou dit:

    Je ne suis pas du tout d’accord sur le fait que les grattes-ciel n’offrent aucun intérêt pour les touristes. J’en suis et des plus adeptes de Montréal et le charme de cette ville, son originalité viennent précisément du fait qu’elle marie historiquement et géographiquement la vieille Europe et l’Amérique. Ajoutez à cela cette superbe colline du Mont Royal au coeur de la ville et les berges du Saint Laurent et vous avez la Montréal Unique. Permettez-moi de vous suggérer, dans le cadre de Montréal 2025, de préserver le Vieux Montréal, d’enrichir la ville de nouveaux grattes-ciel, de domestiquer les berges du Fleuve sur une longueur maximale au profit des promeneurs, de faire fructifier ce don du Ciel qu’estla multiethnicité tous azimuts et de faire inventer quelque chose par vos architectes, urbanistes et designers qui fasse de Montréal une ville unique au Monde ! Elle a déjà tant d’atouts ! Bonne chance !

  2. lahlou dit:

    Je crois devoir donner encore un point de vue de touriste, usager et consommateur de la ville si je puis dire, aspects qui échappent souvent à la vision des architectes urbanistes, coincés par les canons de leur formation technique, scientifique et même artistique mais qui les cantonnent dans une vision conventionnelle.Je voudrais parler avec force de la couleur dans la construction, pour conjurer cette grisaille que le climat accentue pour en faire une fatalité. Rue Saint Denis, par exemple ou encore cette tour rosâtre du centre ville ainsi que tous les immeubles colorés apportent une touche de gaîeté qui apprivoise et humanise la froideur de la ville. Il serait de bon ton et approprié de généraliser cette coloration de la ville (comme à Stockholm, Dublin)pour la rendre plus chaude et moins austère en utilisant cette palette d’ocre, de rose, de jaune et de violet, de vert, de rouge aussi. Tout comme il serait agréable de regarder de nouvelles tours aux formes arrondies, côniques, pyramidales, nouvelles en un mot et rompant avec la monotonie des cubes et autres parallélépipèdes. Un peu d’audace et d’imagination ne ferait pas de mal à Montréal. Enfin il serait bienvenu d’éradiquer ces grands trous noirs hostiles sous les échangeurs en ville ou alentour, en plantant le plus possible d’arbustes, de plantes et de fleurs pour accompagner le promeneur lorsqu’il est en voiture et l’accueillir agréablement lorsqu’il met pied à terre. Montréal 2025 ne doit pas être raté !

  3. lahlou dit:

    Je souhaiterais évoquer aussi les ponts de Montréal. Hormis le Jacques Cartier, les autres offrent peu d’attrait. Le fait que le gros de la ville soit bâti sur l’Île de Montréal et que les ponts communiquent surtout avec l’extérieur de la ville au lieu d’autres parties de la ville (il faudra néanmoins y songer avec l’extension vers Laval et Longueuil)ne justifie pas de négliger l’esthétique des ponts. Ces derniers, que l’on voit, au réél à partir de tel ou tel endroit de la ville ou sur des cartes postales, sont aussi longs que plats. Leur longueur devrait précisément être atténuée par une esthétique rehaussée (voir le Golden Gate et le Lion’s Gate). Il faudrait faire encore mieux pour honorer Dame Montréal. Donnez aux ponts une forme nouvelle !

  4. lahlou dit:

    je ne voudrais pas, en ayant axé mes commentaires sur des considérations architecturales et urbanistiques, sacrifier à ce qui fait le second aspect du charme d’une ville, de sa réputation et de don attraction : la vie. En évoquant cet atout de la multiethnicité, dont jouit maintenant Montréal, je songe à cet apport en formes, couleurs, chaleur et odeurs que procurent les autres contrées pourvoyeuses d’immigrants. Tout comme les Chinatowns ont apporté cette touche exotique, au plan vestimentaire, architectural, culunaire et artisanal aux villes occidentales, dont Montréal, les autres apports devraient maintenant être encouragés et valorisés, ce qui créerait des quartiers nouveaux, des centres de vie communautaire et de convivialité qui, dans Montréal, vous transporteraient ailleurs. Montréal semble, de ce point de vue, bien en retrait par rapport à Paris, New york, Los Angeles, Vancouver et Toronto. Maintenant que sa communauté immigrante se diversifie et s’enrichit, ce qui honore Montréal, il lui reste à en exploiter ces atouts et à apprendre à changer son habit. On devrait pouvoir changer de ville, de pays, voire de continent en changeant simplement de quartier intra muros. Et c’est aisément faisable ! La matière première est sur place (importée sans frais), il suffit de l’intégrer au mélange.

  5. lahlou dit:

    je trouve, de la part de promoteurs du tourisme, votre commentaire selon lequel en hiver la ville perd son attrait à cause de la neige , ce qui rend la visite assez difficile, empreint de fatalisme et de découragement, pas très engageants pour les touristes. En effet et en partant du constat que, s’agissant de phénomènes de la nature et qu’un manteau blanc est aussi agréable à regarder et à porter qu’un manteu vert ou ocre, rappelons que Montréal a inventé une ville souterraine pour les plus frileux et développe des activités sportives d’hiver pour les adeptes. Entre les deux, il m’est arrivé de goûter aux sensations fortes, étranges, surréalistes et revigorantes d’une ballade nocturne de Sainte Catherine à la tour de Radio Canada, sous la neige (mieux que sous la pluie)et de rentrer avec regret à l’hôtel me réchauffer. Comment expliquer que des millions de Français se bousculent terriblement sur les routes et dans les gares pour aller skier en montagne et que Montréal répugne à la neige. Il me semble bien au contraire que la Ville (ses concepteurs et ses gestionnaires, assistés par les promoteurs touristiques) devrait être plus inventive et imaginer une vie citadine animée sous la neige et anéantir ces idées reçues selon lesquelles la seule évocation du nom de Montréal décleche ce rejet « il fait froid ! ». J’ai appris à une enfant de trois ans que la neige était l’alternative du soleil et le froid celle de la chaleur et que l’on ne doit rien rejeter de ce que la Nature vous offre. Cette enfant, qui a aujourd’hui 8 ans, me dit toujours attendre avec impatience la neige ! Inventez un Montréal vivant et exubérant sous la neige, ne laissez pas la ville s’engourdir et hiberner, à l’image de l’imagination de l’homme. Merci.

  6. Mahrane dit:

    Bonjours,j’ai essayé de regrouper tous les attractions touristiques de Montréal et faire une liste des principaux lieux à visiter ;
    http://guidevoyage.org/montreal/
    à vous de commenter

  7. Jef dit:

    Bonjour. De Montréal, on peut aussi visiter d’autres destinations. Plusieurs destinations comme Niagara falls et New York City se trouvent à proximité de Montréal. Donc un séjour à Montréal peut en cacher un autre.

  8. Guide Voyage dit:

    Bonjour, voici une bonne adresse plein de astuces et bons plans pour mieux découvrir Montréal
    http://guidevoyage.org/montreal/

  9. Voyage de Stéphane dit:

    Montréal est merveilleux! Un gros remerciement pour l’auteur,c’est une article Génial et surtout attirante.Ça me fait l’idée d’y aller.

Publiez vous aussi votre commentaire!